Événement 6 - 2 mai 2010 - Demi Marathon International de Québec - 30 km - 2:35:26 (5:11 min/km)

Deux semaines après le demi-marathon de Montréal, je m'attaque maintenant au demi-marathon international de Québec; étrangement, malgré le nom de l'événement ils offrent un 30 km (qui est moins populaire que le 21.1 km), c'est alors l'événement que je choisis. La date tombe d'ailleurs en même temps que le marathon de Vancouver, donc la même fin de semaine que ma saison de mentor avec Team in Training se terminait... belle façon de célébrer! Cinzia marchera le 21.1 km pendant que je courrai le 30.0 km.

Nous partons donc vers Québec le samedi matin, nous passons la journée là-bas à visiter... en essayant d'éviter de trop se promener malgré la beauté de la ville, puisque c'est la veille de l'événement. C'est ce qui est cruel des marathons à l'extérieur... c'est toujours tentant d'aller explorer lorsqu'on arrive à destination, mais on devrait en faire le moins possible! On visite tout de même quelques points historiques de la capitale.

Nous récupérons nos dossards au coin des coureurs, puis nous nous dirigeons vers un restaurant pour manger un traditionnel souper de pâtes d'avant-course. C'est alors que je commence à avoir un sérieux mal de tête qui semble venu de nulle part... en fait je ne me sens pas trop bien, et je n'arrive même pas à terminer mon assiette (chose très rare pour moi!). Nous retournons en hâte au motel et, sans trop vouloir entrer dans les détails, tout est ressorti par où c'est entrer. Une veille de course de bien mauvais augure... je vais me coucher en espérant me sentir mieux le lendemain matin, sinon je devrai annuler ma participation.

Le dimanche 2 mai au matin, tout allait beaucoup mieux! Je déjeune et sors pour constater que nous avons une température idéale de course... peut-être aurai-je une bonne course malgré tout! Les sites de départ sont différents selon les distances, alors Cinzia et moi devons nous séparer pour commencer l'épreuve. Il n'y avait que 215 participants au 30 km, alors la foule n'était pas trop dense comme on le voit si souvent à d'autres marathons. Le site de départ est sur le boulevard Sainte-Anne, qui avait une voie de fermer pour les coureurs... pas très impressionnant, mais ça fera!

À 8:30 le départ est lancé, nous parcourons le boulevard Sainte-Anne vers l'est pendant quelques kilomètres avant de revenir vers l'ouest sur une piste cyclable et l'avenue d'Estimauville. Le parcours se compose de deux tours de boucles d'un peu plus de 14 km, avant de se terminer au domaine Maizerets. Ce n'est pas le plus beau parcours que j'ai vu, un peu trop de routes à mon goût... mais c'est quand même plaisant, et la ville de Québec est très belle.

Mon objectif de course était de terminer en 2h30 (rythme 5:00 min/km), objectif que je maintiens pour une bonne partie de la course... à 10 km j'avais un temps de 0:50, puis à 20 km j'étais à 1:40 comme prévu... pas mal, considérant la veille! À 22 km je rencontre Cinzia, pour qui ça allait également très bien. Je continue la course, mais je trouverai les derniers 7-8 km de la course assez difficile -- je prendrai donc davantage mon temps. C'est donc avec un temps de 2:35:26 que je termine cette course, bien fier de ma performance... un petit écart de 5 minutes sur mon objectif, no big deal!

À Québec, ils savent ce que ça prend à un marathonien pour récupérer! À la ligne d'arrivée il y a le "brunch printanier", au menu: crêpes, pain doré, oeufs, jambon, rôties, bagels, fromage, fruits, jus d'orange, café et plus encore! Wow, j'étais satisfait! J'ai vu (pour la première fois!) avec fierté mon épouse Cinzia franchir la ligne d'arrivée, avec un grand sourire! Nous étions bien contents de notre performance au demi-marathon de Québec, bien qu'on trouvait que le parcours laissait un peu à désirer. Le parcours du marathon des deux rives à Québec (au mois d'août) semble beaucoup mieux... je rajoute définitivement cet événement dans ma liste de marathons à faire.

La ride d'auto pour revenir à la maison n'est pas des plus plaisantes après avoir couru 30 km (j'aurais bien aimé avoir le cruise control!), mais nous revenons tout de même bien heureux. Plus que 4 semaines avant le marathon d'Ottawa!

Retour au blogue

Patrice Cinzia
Cinzia et Patrice