Événement 15 - 17 avril 2011 - Banque Scotia 21km et 5km (Montréal) - 21.1 km - 1:44:54 (4:58 min/km)

Pour ma deuxième participation à ce demi-marathon, je dois admettre que j'espérais une belle température printanière, avec les chauds raisons de soleil et un petit vent rafraîchissant... mais Dame Nature n'est pas du tout d'accord! Tout comme l'année dernière on annonce une pluie froide avec du vent, et du vent et encore du vent!

Je pars donc bien habillé le matin de la course, et comme prévu la pluie est au rendez-vous. Je me rends au complexe aquatique de l'Île-Sainte-Hélène, un excellent endroit pour une course comme ça... il y a casiers, douches et toilettes! Je sors dehors après avoir déposer mes affaires, et miracle... la pluie a cessée! Parfait, merci Dame Nature!

Je retrouve une belle gang de Team in Training avant le départ, nous sommes au moins une dizaine qui participeront à la course! D'ailleurs il y a plein de bénévoles de Team in Training sur place, qui ont eu un peu moins de chance avec la température... ils se sont fais trempés jusqu'aux os lors du 5 km qui avait lieu avant le demi-marathon! Nous discutons tous ensembles, puis nous nous dirigeons vers le départ.

Cinq jours avant la course j'ai couru un 21.1 km rapide en entraînement solo, en environ 1h47 (le 5 km que j'avais fait au Coin des Coureurs peu de temps avant aura vraiment aidé ma vitesse!). J'avais pas mal tout donné lors de cet entraînement, donc je me fixe comme objectif de finir la course en moins de 1h50... et je m'ajoute un défi personnel supplémentaire: un objectif "médaille d'or" en bas de 1h45! Après tout l'année dernière je l'ai couru en 1h43, même si j'étais un peu plus en forme!

À la ligne de départ il n'y a pas vraiment de "corral" bien défini, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de distinction entre ceux qui veulent courir le demi-marathon en 1h30 et ceux qui veulent le faire en 2h30. Normalement les plus rapides devraient aller vers l'avant et vice-versa pour éviter des problèmes de congestion au départ, mais bon ce n'est pas vraiment indiqué... ce sera une amélioration à apporter à l'avenir, je le mentionnerai dans le sondage!

Compte à rebours terminé, le départ est lancé! Il ne pleut plus (yé!) mais le parcours est complètement trempé, il y a d'énormes trous de boue et il faut faire attention pour ne pas glisser et marcher dans des trous d'eau. Le parcours fait le tour de l'Île-Sainte-Hélène et de l'Île-Notre-Dame, bien simple et plaisant car il n'y a aucune circulation automobile... il y a très peu de spectateurs, mais pour ma part ça ne me dérange pas du tout.

J'essaie de maintenir un rythme autour de 5 min/km, ce n'est pas facile au départ avec tout le zigzag entre les autres participants et les trous d'eau à éviter. Mais je me sens en pleine forme, et j'arrive à la marque des 10 km avec un temps légèrement au-dessus de 51m30 (l'objectif "or" est à 50m00). Je devrai donc pousser un peu plus fort pour le reste de la course!

Vers la fin du 11e kilomètre nous arrivons sur le côté du bassin olympique, et qu'est-ce qui nous attend? Du rafales très intenses! Comme Judith (participante TNT) le fera remarquer: il ventait à écorner les boeufs! Ça dure pendant plus de 2 km, tous les participants sont penchés vers l'avant et tentent de continuer à avancer, mais c'est difficile. Inquiet pour ma bataille contre la montre, je me défonce dans ce couloir et dépasse plein de participants malgré les bourrasques.

Le vent sera présent sur tout le parcours, mais réellement colossal lorsque nous serons dans des endroits ouverts, comme sur le bord du St-Laurent. Meteomedia indiquera des vents dépassant les 44 km/h, mais les rafales furent encore bien plus fortes. Je persévère jusqu'au 19e km, à quel point ça devient très difficile... les forces commencent à manquer, et nous voilà de retour avec les vents de fou sur le bord du St-Laurent pour la fin de la course!

Ma montre indique que je devrai accélérer le rythme malgré la fatigue si je veux atteindre mon objectif, il me faudra environ 4m45 min/km pour mes deux derniers kilomètres... yikes! Avec beaucoup d'efforts je me convaincs de tout donner; je focus et pense à quel point je suis heureux de pouvoir courir et à quel point ça apporte du positif dans ma vie, et je sais que pour m'améliorer je dois pousser malgré la douleur et aller jusqu'au bout. C'est donc ce que je réussis à faire... je continue plus rapidement, je dépasse plusieurs autres coureurs, je fais un sprint encore plus rapide à la ligne d'arrivée et je termine la course en 1h44m54.6s... l'objectif or est atteint!!!

Je suis très satisfait de cette course, je sens que j'ai réussi à me prouver que je peux me pousser à fonds et je suis content de ne pas avoir simplement abandonner mes objectifs malgré la difficulté à la fin de la course. Je suis inscrit pour le marathon de Buffalo (dans un peu plus d'un mois), et j'espère bien finalement réussir à vaincre la barre des 4 heures pour mon 7e marathon! Toute la belle gang de TNT finira leur événement avec brio, certains avec un peu plus de difficultés que d'autres, mais tous bien heureux de leur événement... nous aurons vaincu le vent et bien mérité nos médailles!

Retour au blogue

Avant Bassin
Bénévoles 1 Bénévoles 2
Marc-André et Tony Patrice