Événement 31 - 9 septembre 2012 - Demi-marathon de Granby - 21.1 km - 1:38:33 (4:40 min/km)

Le demi-marathon de Granby est un des plus gros événements de course au Québec, avec plus de 2500 participants pour diverses distances (1, 2, 5, 10, 21.1 km -- marche ou course). En 2010 et 2011 je n'ai pas pu y participer, alors cette année (le 1er juillet) je me dis qu'il n'était pas question de le manquer une autre fois! Sans compter qu'étant deux semaines avant le marathon de Montréal, c'est une distance parfaite niveau entraînement.

La veille du marathon je regardais leur site web (pas terrible je dois dire, c'est mon seul reproche) et leur page facebook afin d'avoir toutes les informations nécessaires, et c'est là que j'ai remarqué beaucoup de commentaires du genre : « Demain 2ième demi-marathon à vie au Demi Marathon de Granby...objectif : finir en courant si possible, en rampant au pire! », « Une tite boule dans l'estomac aujourd'hui... », « J'sais pas mais je commence à avoir un ti-peu peur... est-ce que je vais atteindre mon objectif ???? Mais chose certaine c'est que même si je ne l'atteint pas je serai quand même fière de moi ! ». À force de faire des événements de course à pieds, je trouve que les banalise un peu parfois. C'est en lisant ces messages que je souris et me rappelle à quel point tout ce que ces gens accomplissent est extraordinaire, et à quel point ces courses encouragent l'activité physique (ce qui , avouons-le, est tellement nécessaire dans la société de nos jours!). Wow, j'ai un beau moment de bonheur, motivation à fond!!

Bien entendu lorsque le cadran sonne à 4:40 le dimanche matin et qu'il faut conduire 1h30 pour se rendre à Granby, l'effet motivation n'est plus aussi intense... mais ça reviendra! Cinzia décide de marcher le 10 km pendant que je ferai la course du 21.1 km -- elle sera accompagnée de Natalie, une bénévole au Cyclo-défi contre le Cancer que nous avons eu la chance de côtoyer aux deux derniers événements en tant que bénévoles. S'il y a une chose extraordinaire que j'ai découverte en faisant du bénévolat au cours des dernières années (surtout avec Team in Training), c'est qu'on y rencontre souvent des personnes incroyables et qu'on tisse parfois des amitiés insoupçonnées. Karma++!

Nous arrivons très tôt (vers 7:00) au site de course car je ne voulais pas avoir d'ennuis de stationnement (c'était pas très clair sur le site web), et je me rends compte que je n'apprends pas très vite de semaine en semaine : les matins sont frais, les shorts et le t-shirt sont toujours adéquats pour la course mais c'est froid en attendant le départ! Mais bon, un jour ça rentrera dans ma tête. Le site de départ est vraiment superbe, avec un très grand terrain de jeu pour les enfants (celui-ci sera très populaire!), une vue sur le lac Boivin, une piste cyclable et une piste de course (terre battue) autour d'un terrain de soccer. Et c'est sans mentionner tout l'espace disponible pour les tentes, la ligne de départ, le stationnement, quelques toilettes intérieures en plus des bécosses, etc... wow, parfait comme site! Cinzia et moi recevons nos t-shirts et ceux-ci sont très beaux, je crois que nous les porterons deux semaines plus tard à Montréal.

Cinzia commence à 8:50, son trajet sera principalement autour du lac avec quelques kilomètres en ville au départ. De mon côté je commence vers 9:10, le trajet du demi-marathon explore davantage la ville en passant par quelques quartiers résidentiels et une longue partie sur la rue principale, avant de finir avec le tour du lac et quelques petites rues.

Nous avons vraiment une température de course idéale, le vent est un peu frais mais il y un beau grand soleil qui nous accompagne pendant presque toute la course. Je commence en solo, n'ayant pas rencontré de gens que je connaissais (sauf quelques visages familiers de course en course). Dès le départ en allant vers les quartiers résidentiels on passe devant une petite fontaine qui forme un bel arc-en-ciel grâce au soleil... vraiment, tout est là pour nous épater!

Récemment pas mal toutes mes courses ont été faites dans de petites places avec beaucoup de nature, ce que j'adore. Or, ça faisait longtemps que je n'avais pas eu le feeling de « courir en ville », et Granby nous offre le meilleur des deux mondes! Passer sur la rue principale est donc vraiment agréable, je profite de la vue et regarde que ce la ville a à offrir (outre le zoo!)... c'est sympathique, bien que je trouve le tout moins attrayant pour les touristes que Magog, Sutton et autres petites villes du genre. Mon rythme est très bon, je regarde peu ma montre mais je me tiens sous les 5 minutes au kilomètre sans trop de difficulté... j'en profite tout de même pour prendre quelques photos.

Pendant plusieurs kilomètres je vois un participant de Team in Training (très rapide!) quelque peu devant moi, et je décide éventuellement de pousser un peu pour aller le rejoindre. C'est Pascal, que je viens de connaître deux jours auparavant (il a fait le marathon d'Alaska avec TNT en juin). J'en profite pour courir un bout de temps avec lui, et je regarde notre rythme pour me dire... hmmm... si tout va bien avec cette vitesse nous devrions finir au pire autour de 1h42, ce qui serait mon meilleur temps dans un demi-marathon officiel. Je devrais être en période d'affûtage (ralentissement d'intensité) en vue du marathon de Montréal et je ne devrais pas trop pousser fort... mais là sur le coup je suis soudainement tenté par ces envies de grandeur! Pourquoi ne pas essayer d'y aller sous la barre des 1h40?

La prise de photos est donc terminée pour la deuxième moitié du parcours, même si des paysages extraordinaires se présentent à nous autour du lac le long de la piste cyclable. Je prends un gel et continue en solo en augmentant le rythme sous la barre des 4m30/km, même si ce ne sera pas toujours facile de persister à cette vitesse. Lorsqu'il ne reste que 4 ou 5 kilomètres, je révise mon objectif : pourquoi pas 1h38 tant qu'à y aller sous la barre des 1h40? Je fonce de plus belle jusqu'à la fin du parcours, et sprint en fou une fois rendu à proximité de la ligne d'arrivée (belle foule pour nous encourager d'ailleurs)!

Objectif atteint avec un nouveau record personnel, wow ça faisait longtemps que je ne m'y étais pas essayé... il devait y avoir quelque chose de magique dans les nouilles philippinoises que j'ai mangé la veille. Pascal arrivera peu de temps après moi, avec un incroyable temps de 1h40m34s (son meilleur temps à lui aussi!). Cinzia aura également eu une belle expérience de marche avec Natalie, je trouve dommage par contre qu'aucune médaille ne soit offerte aux participants du 10 km (contrairement au 21.1 et au 1 km). Le repas offert après l'événement est un très bon spaghetti provenant de la Casa du Spaghetti de Granby, en plus de fruits et vin, bière et liqueur... on ne fait définitivement pas les choses à moitié à Granby! Je retiens une belle expérience positive de cette course, elle était très bien organisée (en plus de bénéficier la Fondation des maladies du coeur), et il y avait une très belle ambiance familiale avec plus de 500 participants au 1 et 2 km. Chapeau Granby!!

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12