Événement 33 - 7 octobre 2012 - Demi-marathon des couleurs de Bécancour - 21.1 km - 1:45:41 (5:01 min/km)

Rien de tel qu'une belle course automnale pour terminer la saison; c'est ce que je me dis le 1er juillet lorsque je planifie le reste de mes courses pour l'année. Je ne connais pas Bécancour alors ce sera une belle occasion pour visiter le coin.

Or voilà qu'à la mi-fin août on annonce la course Color Me Rad pour Montréal, une course de 5 km dans laquelle on s'habille en blanc et on se font asperger de poudre de toutes les couleurs. Pour citer leur site web : « Color Me Rad Montréal vous laissera avec une allure d'enfants de cinq ans ayant avalé une boîte de Crayola durant sa classe ». C'est un concept très coloré qui semble bien amusant, et je connais une tonne de personnes qui y seront car la charité de l'événement est la Société de leucémie & lymphome du Canada. Bref, j'ai un petit pincement au coeur lorsque j'apprends que ça tombe sur la même date que le Demi-marathon des couleurs, mais je suis déjà inscrit alors on verra l'année prochaine.

J'ignore si je réalisais que l'événement était à peine deux semaines après le Marathon de Montréal lorsque je m'y suis inscrit pendant l'été. Après 42 kilomètres on a quand même besoin d'un certain repos (on dit qu'il faut trois semaines pour récupérer complètement d'un marathon, mais évidemment ça peut dépendre). La semaine suivant le marathon je ne fais aucune course en entraînement, puis la semaine de Bécancour j'en fais deux petites question de me préparer un peu. Disons que je suis un peu plus nerveux qu'à l'habitude pour une distance de 21 km, mais je ne suis tout de même pas très inquiet et je planifie aller plus lentement qu'à mon habitude de toute façon.

C'est la 8e édition de la course, les inscriptions ont dues être limitées à 1000 car ça grossit à chaque année. Cinzia m'accompagne comme spectatrice lorsque nous partons tôt le dimanche matin pour nous rendre sur le site. La température est fraîche (autour de 6°C) et les paysages seront définitivement magnifiques avec toutes les couleurs que le mois d'octobre nous offre. Je retrouve Éric que je connais via Team in Training, et on commence la course ensemble avec un autre participant (son nom m'échappe!).

Le premier demi-kilomètre de la course est extraordinaire, plus de deux cents coureurs déferlent dans les petits sentiers du Parc Godefroy, c'est haut en couleur. Ensuite les quatre kilomètres suivants sont sur le bord du boulevard Bécancour (la 132), donc évidemment pas mal moins intéressant mais il y a de belles maisons et plusieurs animaux (chevaux), et on peut apercevoir Trois-Rivières de l'autre côté de la rive à certains endroits. Je cours les deux premiers kilomètres en groupe, mais après je décide d'augmenter progressivement le rythme et je cours donc seul le reste de la course.

Les kilomètres suivants se font sur une belle piste cyclable entourée d'arbres, où le nom de l'événement prend toute son ampleur. Puis enfin nous retournons dans les sentiers pour un petit moment juste avant la mi-parcours, pour compléter une boucle de 10.55 km. Voilà l'aspect un peu moins intéressant de la course : deux boucles pour compléter la distance. Nous repassons donc par les mêmes chemins et revoyons les mêmes paysages... mais bon, le petit avantage que ça donne c'est qu'on a une bonne idée de la distance restante à couvrir par la suite.

J'ai pris peu de photos dans la première boucle car je me suis dit que je les prendrais dans la seconde... mais voilà que peu de temps après avoir commencer la 2e boucle, le départ du 10 km se donne -- je me fais donc dépasser par les meneurs de cette distance. On dirait que lorsqu'il y a quelqu'un de plus rapide en avant de moi, naturellement j'augmente la cadence... et voilà donc que tout à coup j'adopte un rythme beaucoup plus rapide pour cette deuxième boucle, allant régulièrement autour et sous la barre des 4:30 min/km (ce qui est pas mal plus rapide que ce que je planifiais faire). Tant pis pour les photos, de toute façon quelques semaines auparavant la page facebook de l'événement avait mit de belles photos du parcours que je pourrai garder... mais évidemment avec des couleurs d'été.

J'ai été étonné de voir à quel point j'ai terminé la course facilement et en force, il faut croire que j'étais quand même bien remit du marathon après tout. Je dois toutefois admettre que mes genoux auraient peut-être besoin d'un petit repos de fin de saison, je prévois donc prendre ça plus relaxe dans les semaines à venir. Je termine la course dans les 1h45 dans une foule de gens... la fin est un peu abrupte car il semble manquer de place sur le site d'arrivée, il faudrait repenser la configuration pour les éditions futures.

Cinzia et moi en profitons pour visiter le coin, on va dîner à Victoriaville (une bonne poutine des régions!!) et on passe un peu de temps à Drummondville, deux villes que je n'avais jamais visitées. Quelle journée magnifique!

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6