Événement 38 - 26 avril 2014 - Demi-Marathon des Érables (Mont-Saint-Grégoire) - 30 km - 2:56:40 (5:53 min/km)

Comment mieux commencer la belle saison de course qu'avec une course gourmande qui offre du sirop et de la tire d'érable sur son parcours! J'ai parfois été quelque peu paresseux au niveau de la course cet hiver (qui était particulièrement froid), je n'ai pas cessé de courir mais disons que la fréquence et l'intensité n'étaient pas toujours au rendez-vous. Le fait d'avoir passé plusieurs semaines en France pour le boulot à travailler des heures de fou n'a pas aidé, surtout que j'ai dû annuler mon inscription au Demi-marathon des Glaces en février et que j'ai pris quelques livres en trop... difficile de résister à la gastronomie française, d'autant plus quand tout est gratuit!

Malgré les quelques livres en plus, mon entraînement se porte très bien au mois d'avril et je complète des longues courses de 26, 25 et 22 km les trois fins de semaine précédent l'événement... ça augure finalement plutôt bien! Plutôt bien jusqu'à 3 jours avant la course... où je choppe une gastro. Ouf, une gastro, c'est chiant! Je perds 5 livres en une seule journée, ainsi qu'une bonne partie de la confiance en ma préparation. Mais finalement je cours un 5 km relaxe le lendemain soir et tout semble bien aller déjà, donc je me promets de simplement y aller molo pendant la course!

Le Demi-Marathon des Érables est une autre initiative de la série des « courses gourmandes », elle en est à sa deuxième édition et nous fait visiter les routes de Mont-Saint-Grégoire, où sont situées plusieurs cabanes à sucre. Ça promet d'être un beau parcours, près de terres agricoles. Plusieurs distances sont offertes, et Cinzia décide pour la première fois depuis son demi-marathon en 2009 de se lancer dans une autre aventure de course et de faire le 10 km! Pendant l'entraînement nous avons eu à maintes reprises l'occasion de courir ensemble, ce que nous n'avions jamais fait avant... ce fut bien agréable! La semaine de la course nous avons écouté le nouveau film « Spirit of the Marathon 2 », un documentaire sur le marathon qui suit l'histoire de plusieurs coureurs de tous les niveaux qui vont compléter le marathon de Rome. Pas aussi inspirant que le premier, mais je le recommande tout de même aux adeptes de la course à longue distance... ça motive de voir la gamme d'émotions par laquelle les coureurs passent lors de l'entraînement et de la complétion d'un marathon!

Évidemment tout ça est bien beau, mais lorsque le cadran sonne à 4:10 le samedi matin, jour de l'événement, qu'il fait 4°C à l'extérieur avec une pluie froide sous laquelle nous devrons courir pendant des heures... on s'interroge parfois sur les raisons de se pousser vers de telles épreuves! Mais la fierté personnelle de se pousser à fond et de réaliser de tels défis vient toujours nous récompenser par la suite! C'est donc presque une heure avant le levé du soleil que nous partons, d'abord vers Montréal pour aller chercher notre amie Stéphanie qui fera le 21.1 km, puis vers la municipalité de Mont-Saint-Grégoire.

Comme le 30 km commence plus tôt que les autres événements, nous avons la chance de pouvoir stationner près du site de l'événement sans devoir emprunter de navette. Le site est bien organisé, il y plusieurs tentes à l'extérieur mais nous pouvons aller chercher nos dossards et utiliser un vestiaire à l'intérieur du centre communautaire. Le départ et l'arrivée se font au même site sauf pour le 5 et le 10 km, donc Cinzia doit prendre une navette afin de se rendre à son site de départ.

Toutes distances confondues il y a près de 1600 participants, en plus de la centaine d'enfants qui participeront un peu plus tard au défi de 1 km. L'événement est donc un franc succès malgré la température qui n'est pas au rendez-vous et malgré qu'il y ait un autre demi-marathon très populaire le lendemain matin. Je suis le premier de notre groupe à prendre départ, accompagné des 190 autres coureurs du 30 km et sous les applaudissements et encouragements des participants des autres distances. Petit fait cocasse, j'ai aperçu deux coureurs du 30 km portant des costumes, un en homme fort et l'autre en dragon vert, et ce malgré la pluie et la distance! J'adore, ça ajoute de l'ambiance à la course. Il y a aussi une mascotte derrière laquelle il était indiqué SIROPCOOL, c'est une grosse goutte jaune... j'ignore qui en est le concepteur, mais ça fait franchement plutôt penser à une grosse goutte de pisse! M'enfin...

Le départ est donné et tel que prévu je décide de « prendre ça relaxe » et d'y aller à une cadence de 6:00 min/km. Bon je commence peut-être un peu trop relaxe car dès la première station d'eau à 3 km, je fais déjà une petite pause pipi! Mais par la suite je reste pendant un bon 10-15 km avec le « lapin de 3h00 », un gars bien sympathique qui s'appelle Dave, et les gens amassés autours. C'est bien de se trouver une petite gang comme ça car on jase et les km passent tellement vites! Plusieurs participants du 30 km font la course en préparation du marathon d'Ottawa qui aura lieu à la fin mai, je dois avouer que ça me donne le goût à moi aussi de m'inscrire à d'autres événements... je verrai bien.

On fait plusieurs petits allers-retours lors du parcours. Les premiers kilomètres sont biens car on passe devant des vergers et c'est très beau, ainsi que les derniers kilomètres pendant lesquels on voit les cabanes à sucre. La majorité du parcours se fait toutefois devant des champs agricoles, toujours sur asphalte, c'est donc une ambiance relaxe, contenant parfois quelques odeurs de ferme mais jamais trop longtemps. Des pancartes sont installées pour afficher les distances restantes, mais il y a plusieurs erreurs (certaines sont inversées) donc je suis bien content d'avoir eu ma montre GPS. Petite déception au niveau des stations d'eau : plusieurs stations étaient supposées avoir du X1 (boisson sportive) mais n'avait que de l'eau, la première station à en avoir était à 15 km! Je suis habitué à courir en buvant davantage de gatorade que d'eau, mais bon au mois j'avais apporté des gels et jujubes.

La course s'est déroulé exceptionnellement bien, pas vraiment de douleurs prononcées et le parcours (très plat) a tellement passé rapidement. À la moitié de la distance je me sentais très bien (pas de séquelles de la gastro!) et j'ai accéléré (très) légèrement le rythme pour devancé peu à peu mes amis du 3h00. D'ailleurs le parcours rejoignait le demi-marathon et je dépassais donc graduellement les moins rapides de cette distance... côté morale je dois admettre que c'est plus amusant de dépasser que de se faire dépasser! À 22 km nous avions droit à un petit shooter de sirop d'érable, c'était tellement bon! À 27 km nous avions ensuite droit à de la tire sur la neige, c'est bon aussi mais en courant j'ai un peu moins trippé (pas assez liquide). J'ai finalement terminé la course sous la barre des trois heures, en parfait accord avec mon objectif, dans une ambiance très festive au site d'arrivée.

J'ai été surpris de constater à quel point ça avait bien été, tellement que j'avais presque l'impression que j'aurais pu faire un marathon complet! J'ai entendu les autres bonnes nouvelles à ce moment : Cinzia a terminé son 10 km avec succès en 1h12m20s, en plein sur sa cible. Stéphanie, qui avait un objectif de temps très agressif en voulant pour la première fois finir un demi-marathon sous la barre des 1h45, a fracassé son meilleurs temps de plus de 10 minutes pour terminer en 1h44m52s! Wow, ça a bien été pour tout le monde et nous étions tous très satisfaits! Au goûter à l'arrivée il a manqué de soupe chaude mais il y avait d'autres sucreries, et un superbe cidre de pomme dont on a bien profité. Très belle expérience, je recommanderais cet événement aux autres amateurs de course!

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
13 14
15 16
17 18
19 20
21 22
23