Événement 46 - 26 octobre 2014 - Demi-Marathon de Magog - 21.1 km - 1:55:03 (5:27 min/km)

Comme très peu d'événements offrent le marathon complet au Québec, j'évite parfois de m'inscrire aux distances offertes qui sont plus courtes afin de me garder l'expérience complète pour le 42.2 km. Toutefois lorsque j'ai appris, le mois passé, que le Marathon de Magog n'est en fait que deux boucles du parcours du demi-marathon, et qu'en plus mon amie Stéphanie allait y participer... je n'ai pas pu résister! J'ai néanmoins eu une hésitation : l'événement étant 7 jours avant le marathon de New York, je devrais probablement prendre ça beaucoup plus relaxe. Mais comme j'ai déjà fait de telles distances la semaine précédent de longs événements, et que la belle saison de course tire à sa fin... pourquoi pas!

Le matin de la course après un réveil à 4:45 (!), je rencontre Stéphanie ainsi que Patrick, un de ses amis qui fait lui aussi du Ironman. On se rend tous ensemble à Magog, en discutant de nos plans de match et autres. Patrick est en train de se remettre d'une blessure tandis que Stéphanie a un tendon d'Achilles qui lui fait mal, ils devront donc forcément y aller molo... du moins ce que eux considèrent comme « molo »!! Ils courront aussi tous deux à Philadelphie quatre semaines plus tard, alors pas question de mettre ça en péril.

Personne n'a vraiment regardé le parcours avant de partir (pas de stress!), mais on sait bien que Magog est réputé pour ses côtes. Il s'agit de la troisième édition de ce marathon, avec plus de 2700 participants prenant part aux différentes distances offertes, soit de 1, 5, 10, 21.1 et 42.2 km. Des navettes sont nécessaires pour se rendre des sites de stationnement vers le site de départ (et vice-versa), elles sont assez fréquentes. Le site est départ est bien organisé avec plusieurs chapiteaux et tout le nécessaire pour les coureurs... il manquerait juste peut-être quelques pancartes pour bien nous indiquer où aller!

Nous recevons nos dossards (j'ai le numéro 2500!) et t-shirts, noir avec une grosse moustache blanche pour ces messieurs (parfait pour le Movember qui s'en vient!), rose nanane flashant pour ces dames... à moins de demander de changer! Comme nous avions tous des plans de match bien différents pour la course, nous allions chacun compléter notre parcours en solo. Stéphanie a pris les devants, suivie de Patrick... et quelque part derrière on pouvait m'y retrouver! Et dire qu'ils étaient blessés...! ;-)

Je me rends rapidement compte que les gens ont raison lorsqu'ils parlent de côtes à Magog : je ne crois pas qu'un seul kilomètre était plat! C'était très valonneux, nous étions toujours en train de monter et de descendre des côtes, parfois de façon très abrupte. Comme je prenais cette course d'une façon assez relaxe en préparation à New York, je n'ai pas trop forcé la donne et je n'ai donc pas eu trop de difficulté à les franchir : je les montais avec le sourire! Je me suis même permis une pause pipi à un certain moment... rien de trop beau!

Le parcours était vraiment intéressant, pendant environ la moitié de la course nous étions dans des sentiers, souvent de terre battue, à pouvoir admirer la forêt et la nature des alentours. C'est un coin charmant, et beaucoup de villageois sortaient pour nous encourager pendant l'événement. La course bénéficiait la Fondation de l'Hôpital Memphéremagog, laquelle offrait plusieurs bénévoles pour l'occasion. On pouvait aussi voir beaucoup de joueurs de hockey de l'équipe des Cantonniers de Magog aux stations d'eau, tous là pour nous encourager... merci la gang!

La course s'est très bien déroulée pour nous tous, malgré le degré de difficulté beaucoup plus élevé que ce à quoi nous nous attendions... Stéphanie a même battue son record personnel au demi-marathon, et a terminé en quatrième place chez les femmes! Ce fut une belle expérience et j'ai été content de faire la connaissance Patrick, c'est un vrai passionné avec qui j'aurai certainement l'occasion de rejaser. Le tout s'est toutefois terminé sur une note moins joyeuse, car tout de suite après la course Stéphanie apprenait le décès de son beau-père, qui était aux soins palliatifs depuis quelque temps. Nous eûmes donc une pensée pour lui et sa famille lors de notre retour.

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
13 14
15 16
17 18
19 20
21