Événement 54 - 21 février 2016 - Demi-Marathon des Glaces - 21.1 km - 1:54:08 (5:25 min/km)

Ma dernière course officielle en hiver remonte à 2013. J'étais inscrit pour la première édition du Demi-Marathon des Glaces de février 2014, mais j'ai dû faire un voyage en France pour le travail (je fais tellement pitié)... par la suite je me suis inscrit pour la deuxième édition, mais j'ai fait une grossesse sympathique (lire : paresse totale), et j'ai donné mon dossard à un ami à la place.

Bref, je ne pouvais pas manquer 2016! Depuis mon initiation à la course hivernale (2008-2009), j'ai toujours eu des sentiments mitigés face à celle-ci... c'est pas toujours facile de se motiver à sortir dehors pour aller courir avec le froid, la neige, la glace et le vent! Mais une fois dehors et réchauffé après quelques minutes de course, c'est tellement agréable et satisfaisant! Plus on en fait, plus ça devient une routine et plus ça devient plus facile.

Bien entendu ça peut être plus ardu lors de tempêtes et il y a beaucoup moins de chemins accessibles (ma piste cyclable habituelle se transforme en piste de motoneige après 5 km), mais cette année j'ai décidé d'affronter l'hiver et de laisser faire le tapis roulant (beurk!) et la paresse : je cours dehors, point final! Il faut dire que l'hiver est particulièrement doux cette année avec El Niño, je me suis donc permis une seule exception (course sur tapis), une semaine avant mon événement, lors d'une journée où la température ressentie descendait sous les -40°C... c'était d'ailleurs la journée du Demi-Marathon Hypothermique, l'événement portait bien son nom cette année! Il y avait aussi le Winterman à Ottawa cette journée-là, ils ont décidé d'annuler les distances dépassant 10 km!

J'ai pris un petit moment de repos bien mérité après le Marathon de Philadelphie, mais toute la motivation est revenue après le temps des fêtes. J'ai commencé à utiliser Strava (réseau social pour la course et vélo) qui enregistre les courses avec le cellulaire (RIP ma montre Garmin), c'est motivant de regarder ses courses en perspective, d'essayer de nouveaux parcours, de voir ce que ses amis font, etc. J'ai expérimenté avec plusieurs nouveaux parcours cet hiver plutôt que de toujours faire le même aller-retour habituel, et c'était fort agréable!

1 2

Bref en plus du hockey cosom à chaque mardi soir, mon entraînement était adéquat... il ne restait plus qu'à faire la course! Niveau météo la fin de semaine du Demi-Marathon des Glaces était tout le contraire de la semaine le précédant : pluie le samedi, et le dimanche était encore légèrement au-dessus du point de congélation. Je n'étais jamais allé à Ange-Gardien auparavant, c'est un petit village pas très loin de Granby d'environ 2500 habitants, où allait y débarquer environ 1000 coureurs!

L'aire de rassemblement était à l'hôtel de ville, avec un vestiaire et un service de garde à l'école primaire juste à côté. Le site étant plutôt petit j'étais content qu'il fasse aussi chaud car il n'y avait pas de place pour s'asseoir, tout était très trempé et parfois glacé. Les organisateurs ont cependant fait une très bonne job en mettant des tapis anti-adhésifs pour éviter de tomber ou de se mouiller. Il fallait tout de même rester debout un bon bout de temps (je suis arrivé assez tôt) à attendre que les événements commencent. Une fois l'animation et la course de 1 km des enfants débutées, c'était très bien.

Avec la pluie de la veille, l'événement aurait pu très bien porter son nom, mais il faisait assez chaud pour que la route soit bien dégagé et non glissante. Les deux premiers kilomètres de la course se font dans le village, on fait une mini-boucle et il y a beaucoup de gens pour nous encourager (notamment ceux des autres distances qui n'ont pas encore commencé leur course). Le reste du parcours se divise en trois segments, en fait trois longs rangs que l'on suit.

Le paysage est beau dans le premier rang, on y voit des fermes et des champs à perte de vue, c'est assez bucolique. Évidemment avec le redoux de la température, on a aussi droit à toutes les odeurs de la ferme! On continue ensuite dans le deuxième et le troisième rang... pour voir exactement la même chose! C'est très beau les paysages au début, mais je dois avouer qu'après une heure de fermes et de champs, on a pas mal fait le tour.

Niveau course j'ai commencé assez conservateur (près du lapin de 2:05) puis j'ai accéléré graduellement comme tout allait très bien pour moi. Je dois dire que j'étais vraiment dans ma bulle pendant cette course, perdu dans mes pensées, car le parcours était plutôt monotone. On a eu droit à de gros flocons de neige par moments, et le vent s'est levé par la suite, mais j'étais bien habillé. Après avoir parcouru 18 km j'ai décidé d'accélérer encore davantage le pas (note à moi-même : c'est quand même long 3 km!), pour finir en un temps beaucoup plus rapide que ce que j'anticipais : 1h54!

J'étais très satisfait de ma course et j'ai bien profité du délicieux festin d'après-course (notamment du cidre McKeown, j'en ai ramené chez moi!), mais je dois admettre avoir mieux aimer le Demi-Marathon Hypothermique de Montréal. Il manquait un petit quelque chose au niveau du parcours pour le rendre plus mémorable... mais tout le reste y était et je me suis bien amusé!

Retour au blogue

3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
13 14
15 16