Événement 55 - 24 avril 2016 - Demi-Marathon des Guépards - 21.1 km - 1:52:18 (5:19 min/km)

Lorsque je me suis installé à Deux-Montagnes en 2009, je venais de terminer ma saison avec Team in Training. Ayant bien aimé la « course amateur en équipe », j'ai regardé pour trouver un club de course dans mon coin. J'ai vu qu'il existait le club « Les godasses du Nord » -- avec un nom comme ça c'est clair que ça aurait été un bon fit pour moi -- mais malheureusement St-Jérôme était un peu trop loin à mon goût. J'ai donc plutôt fait quelques saisons de bénévolat avec TNT et j'ai couru de temps à autres avec des amis, mais j'ai essentiellement abandonné l'idée d'un club de course, même si c'est beaucoup plus amusant et motivant que de courir seul.

Je suis abonné à plusieurs infolettres sur la course (que j'efface principalement sans lire car je m'abonne toujours à trop de trucs), et voilà donc, il y a trois semaines, qu'il me prend l'envie folle de jeter un coup d'oeil au « courir express » de courirquebec.com et d'y apercevoir : « 24 avril : Le Demi-Marathon des Guépards - Saint-Eustache ».

« Mais diantre, c'est là que j'habite! », m'exclamai-je. Oui, Deux-Montagnes et Sainte-Marthe-sur-le-Lac et Saint-Eustache, c'est toute la même place. Bref, j'investigue cet événement (au slogan quand même un peu quétaine, mais j'aurais certainement pas fait mieux : « Libère la bête en toi! ») qui m'était complètement inconnu même s'il en était à sa deuxième édition. J'apprends que celui-ci est organisé par le club de course à pieds Les Guépards de St-Eustache...!

Après un peu de recherche, je découvre que le club ne semble exister que depuis quelques années (... du moins c'est ma déduction du fait que la page facebook ait été créée en septembre 2012). Il y a un modeste frais d'inscription de 50$ par année, et il semble y avoir une belle gang de coureurs locaux. Wow! Je n'ai pas encore été courir avec eux, mais je risque certainement d'aller faire un petit tour sous peu!

Pour en revenir au demi-marathon, je décide de m'inscrire même si j'ai une autre course six jours plus tard. St-Eustache n'est pas la plus grande ville au monde, mais c'est intéressant car le parcours se déroule principalement dans un quartier résidentiel que je ne connais pas... ça fera du paysage à découvrir! Comme c'est une course locale et que la journée sera très belle, sans compter que le site de départ est à côté du Parc Riviève-Nord, Cinzia et Stella m'accompagnent. Seul petit hic : je me suis levée la veille avec une conjonctivite à l'oeil droit! J'ai attrapé ça au bureau et c'est pas mal fatiguant (ça pique et ça coule) et il faut que je fasse très attention pour ne pas donner ça aux autres (incluant mon autre oeil)... mais il ne semble pas y avoir de contre-indication pour la course, alors je décide d'y aller quand même.

Le parcours est constitué d'aller-retours, tout d'abord dans le quartier résidentiel puis par la suite le long d'une grande route (Chemin Rivière-Nord, qui se transforme en Montée Laurin). Je commence très relaxe (derrière le lapin de 2h05) en visitant le quartier résidentiel. Il y a beaucoup de bénévoles et je ne porte pas trop attention aux directions, donc ce n'est pas long que j'ignore où je suis dans ce quartier inconnu, d'autant plus que je n'ai pas vraiment regardé le parcours avant de partir.

Il y a des marqueurs kilométriques mais seulement aux 5 km, je ne sais donc pas avec précision où je suis rendu. Bien honnêtement je suis tellement concentrer sur mon oeil qui coule et sur la température qui était beaucoup plus chaude que ce que j'anticipais (lire : je suis beaucoup trop habillé), que je suis comme pris dans une bulle de pensées négatives pendant quelques kilomètres.

Environ au cinquième kilomètre on est rendu sur le Chemin Rivière-Nord et j'y aperçois de belles maisons, mais j'entends surtout chanter des oiseaux, et on dirait que je me réveille et que je réalise ce que je suis en train de faire. Je me suis inscrit (et j'ai payé) pour participer à cet événement, qu'est-ce que je fais à me regarder les pieds en m'apitoyant sur mon sort?! Je décide de faire le vide et de simplement profiter du moment présent, de regarder autour et de ne pas trop me soucier de mon sur-habillement. Je réussis à être zen pendant un petit moment, puis comme j'accélérais graduellement depuis le départ je rattrape quatre gars qui ricanent entre eux tout en écoutant de la musique.

La musique provient en fait du cell d'un des gars, et comme leur cadence (ainsi que leur musique!) est bonne, je décide de les suivre. En fait je les suis pendant presque une dizaine de kilomètres et c'est fort plaisant, les chansons sont très variés et j'entends même du Richard Desjardins de mon Abitibi natale à un certain moment! Le parcours longe un vignoble pendant un moment mais évidemment nous ne sommes pas en haute saison. Normalement je prends davantage de photos pour mon blogue mais cette journée-là je n'ai vraiment pas envie de m'arrêter pour le faire, donc j'en prends tout au plus 2 ou 3, en mouvement. De toute façon ce n'est pas vraiment le chemin où il y a le plus à voir, et il y a aussi très peu de pentes. C'est toutefois amusant de voir revenir les coureurs les plus rapides grâce à l'aller-retour, les premiers ont vraiment une très grande avance sur nous.

Comme ma course se déroule très bien je décide de quitter mon petit groupe improvisé vers la quinzaine de kilomètre et de continuer en solo, en accélérant graduellement le rythme. On revient dans le quartier résidentiel, et à un certain moment je pense qu'on va tourner vers le chemin menant à la ligne d'arrivée... mais on nous fait faire un autre petit aller-retour pour ajouter de la distance! Je dois avouer que rendu à ce point-là on a juste hâte d'arriver, d'autant plus que j'accélère de plus en plus le rythme et qu'à 19.5 km j'ai un lacet qui décide de se détacher! Misère, je n'ai pas envie de m'arrêter donc je continue et termine en sprint malgré tout.

Comme je n'étais pas particulièrement bien entraîné, j'étais très content du résultat de ma course. On nous remet une médaille gigantesque et on nous donne des petits snacks à la ligne d'arrivée. Il y a des mascottes qui divertissent les plus petits (il y avait aussi une course pour eux), et c'est somme toute une très belle ambiance. Nous étions moins de 300 à faire le demi-marathon (et environ la même chose pour le 5 km), c'est étrange car ça me paraissait plus gros. Je retrouve mes fidèles spectatrices qui se sont bien amusées au parc, et c'est une autre belle course qui se termine!

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
13 14