Événement 70 - 3 septembre 2022 - Cool Dad (Saint-Calixte) - 2.5 km

Il était assez clair, suite à notre course Cool Dad en septembre 2021, que cet événement allait devenir une tradition annuelle. Aussitôt les inscriptions ouvertes, Stella et moi y étions inscrits! De plus cette année nous allons faire la course seuls tous les deux, une vraie course papa-fille.

Petit imprévu pendant l'été : j'ai mal à la hanche droite, et ça semble empirer à chaque fois que je vais courir. Je le sens quand je marche, quand je me lève, lors de certains mouvements, etc. Rien qui m'empêche de bouger, mais quelque chose ne va pas. Pas facile la quarantaine! J'étais inscrit à une course de 30 km en forêt à Saint-Zénon le 14 août, je devais me lever à 2h30 du matin pour m'y rendre, et jusqu'à la veille je me suis demandé si j'allais y aller ou non. Tout le monde me le déconseillait, mais peut-être serait-ce ok de faire une dernière course avant la pause forcée qui arrivait inexorablement? Heureusement il n'y a pas que les maux de hanche qui viennent avec l'âge, il y a également un rare brin de sagesse. Je me suis blessé assez de fois par le passé pour savoir qu'il est préférable d'arrêter trop tôt que trop tard. J'ai donc dormi le dimanche matin à la place (ou presque, puisque l'organisation de la course m'a réveillé en me téléphonant à 6h30 pour savoir où j'étais).

Bref, tout ça pour dire que je suis en pause forcée au niveau de la course, mais rien qui ne m'empêchera d'aller courir avec ma petite cocotte. Puis un autre imprévu : je reçois un courriel, un mois avant l'événement, indiquant que l'organisation 45 Degrés Nord prenait le contrôle de Cool Dad, et que la course aurait désormais lieue à Saint-Calixte plutôt qu'à Mirabel. Mon temps pour s'y rendre passe de 20 minutes à 1 heure, ce qui implique un besoin de gravol pour la petite. Nous recevons une communication de la nouvelle organisation quelques jours avant la course, ils n'ont pas directement accès aux listes d'inscription et nous devons leur envoyer une preuve d'inscription avec code QR afin qu'ils nous envoient un code promo (avec escompte de 100% à utilisation unique) pour s'inscrire à la nouvelle course... ça fait un peu broche à foin, mais bon c'est mieux que l'édition de Québec qui est carrément annulée!

Puis le prochain imprévu une semaine avant l'événement : nous participons à Deux-Montagnes en Fête et nous apercevons un kiosque qui promeut la ringuette (je l'admets, j'ai dû fouiller dans le Bescherelle pour trouver cette conjugaison!). Ça fait longtemps que j'aimerais enseigner à Stella comment patiner, mais mes quelques maigres efforts n'ont pas tant porté fruit : je suis un prof minable! Mais parle parle jase jase, elle est au bon âge pour commencer la ringuette, elle apprendra à patiner du même coup. Évidemment le premier cours est le samedi suivant, le 3 septembre, c'est-à-dire le même matin que la course!

1

J'ai presque fait une croix sur la course, car notre départ était prévu vers 10h, ce qui ne fonctionnait pas avec la ringuette à 9h. Mais avec l'expérience je sais que ces courses à obstacles ont plusieurs départs et que nous pourrons probablement commencer un peu plus tard, nous prenons donc une chance et nous y rendons quand même... avec la gravol!

Alors qu'est-ce que 45 Degrés Nord? À ce que j'en comprends, c'est le nom du site à Saint-Calixte et de la compagnie qui le gère. Il y a des festivals, des sentiers en forêt, des événements corporatifs, etc. Il y a des obstacles (style Spartan) installés en permanence. Cinzia a décidé de nous accompagner pour nous encourager, mais voici le hic : les spectateurs doivent payer pour entrer sur le site. À Mirabel, où l'événement original devait avoir lieu, les spectateurs doivent payer pour entrer car c'est dans un parc régional. Pourquoi faut-il payer pour accéder au site de 45 Degrés Nord? Je ne sais pas, mais ça me semble un peu avare car il faut aussi payer 20$ pour le stationnent, et le-dit stationnement sur roches n'est vraiment pas si génial.

Il est presque midi par le temps qu'on entre sur le site. On doit passer par la boutique, il est possible d'acheter des t-shirts de l'événement, mais ce sont les mêmes que ceux de l'année précédente que nous portons déjà. Il y a une belle ambiance et surtout beaucoup de gens couverts de boue... un bel aperçu de ce qui nous attend! Un départ commence au moment où nous arrivons, donc aucune attente de notre côté, et je crois même que certains s'amusent à compléter plusieurs fois la course!

Un petit échauffement à la ligne de départ puis, comme l'année précédente, nous courons dans les bulles! C'est définitivement toujours gagnant avec les enfants. Il y a vraiment une foule d'obstacles tout au long du parcours, et surtout beaucoup de boue. Au début Stella était vraiment hésitante lorsque venait le temps de se salir, bien plus que l'année précédente. Elle s'y habitue tout de même graduellement et elle adore les obstacles.

Il y a les classiques : sauts sur des poteaux de bois, passer dans des tuyaux, courir dans des pneus, sauter par-dessus des murs, passer en-dessous d'autres murs, monter des côtes, grimper des cordes, etc. On voit notre différence d'âge : elle a de la difficulté à sauter par-dessus certains murs trop hauts, mais elle est beaucoup plus rapide que moi pour se pencher dans les tuyaux et avancer à quatre pattes! Certains trous de boue sont très profonds pour les enfants, ça lui va jusqu'à la poitrine... il y aura du lavage à faire au retour à la maison!

On peut voir que des obstacles sont installés de façon permanente et qu'ils s'adressent davantage aux adultes qu'aux enfants, certains sont même un peu dangereux. J'ai été d'ailleurs surpris de ne voir aucun bénévole lors du parcours, mais bon au final chaque enfant est accompagné d'un adulte.

Un moment mémorable de notre expérience : il y a un endroit où il faut avancer en s'agrippant avec les mains, un peu comme des monkey bars, mais au lieu de barres de métal il faut s'agripper à des espèces de roues de métal qui sont installées dans diverses directions et qui tournent à notre contact. Bref, le niveau était trop difficile pour Stella, et tous les gens autour de nous l'ayant essayé avaient échoué, mais je l'ai complété avec succès après que Stella ait insisté pour que j'essaie. La fierté dans son regard était indescriptible, d'autant plus qu'elle est à l'âge où elle croit fermement : « mon papa c'est le plus fort ». Elle a parlé de cet exploit pour le reste de la journée!

Je n'ai pas calculé le temps ni la distance, mais c'est probablement après environ 30-35 minutes que nous avons complété les 2.5 km. La finale était un peu tranquille, probablement car nous prenions part à un départ plus tard de la journée, nous avons nous-mêmes choisi nos médailles dans une boîte après l'arc d'arrivée. Je parle bien de choisir car il y avait des médailles 2019 et des médailles 2021... un peu ordinaire, mais en même temps s'il y avait de tels surplus c'est moins de gaspillage ainsi.

Nous retrouvons Cinzia et profitons du BBQ sur place, très bel endroit (outre les tonnes de guêpes!) bien que vraiment trop dispendieux. Le site lui-même est bien amusant pour les enfants, il y a beaucoup de jeux extérieurs, des jeux gonflables, même un petit labyrinthe. Somme toute nous avons bien aimé l'événement, malgré quelques petits accrochages. J'ignore pourquoi l'organisation a changé de mains, mais ça a dû être tout un défi d'organiser tout ça à la dernière minute. J'ai vu quelques commentaires négatifs sur Facebook lorsque les gens comparaient le tout aux années précédentes, mais ce qui compte c'est que les enfants se soient bien amusés. Je crois bien que Stella voudra s'y réinscrire l'année prochaine!

Retour au blogue

2 3
4 5
6 7
8 9
10 11
12 13
14 15
16 17