Événement 52 - 8 novembre 2015 - Demi-Marathon des Microbrasseries (Bromont) - 30 km - 2:59:21 (5:59 min/km)

L'automne est une saison si magnifique pour la course que j'ai tendance à vouloir faire tous les événements que je vois. Le Demi-Marathon des Microbrasseries, que j'ai fait en 2013, a déménagé à Bromont... c'est donc maintenant un parcours complètement différent, et on n'a plus besoin de navettes pour se rendre à la ligne de départ (quelle mauvaise expérience ce fut deux ans plus tôt!). À deux semaines du marathon de Philadelphie, ce n'est probablement pas la meilleure des idées de s'inscrire à ce 30 km, surtout que je dois courir 34 km en entraînement la semaine d'avant... mais comment y résister?! De plus, par mon expérience, je préfère faire une (très) longue distance deux semaines avant mon événement, même si la norme dicte plutôt de faire trois semaines assez relaxe avant le marathon... à chacun sa technique!

Lors de l'inscription je n'avais pas pleinement réalisé qu'avec la distance entre Deux-Montagnes et Bromont, ainsi qu'avec l'heure du départ de la course à 8:00, qu'il faudrait que je me lève à 5:00... mais heureusement Stella a eu la gentillesse de me réveiller à 4:50 ce matin-là! Je m'éclipse donc vers l'Estrie en laissant une petite fille bien éveillée avec sa maman à 5 heures du matin... désolé Cinzia!!

Je préfère arriver tôt aux courses auxquelles je participe afin d'éviter de mauvaises surprises au niveau du trafic et de la construction, mais lorsque je suis arrivé à 6:30 à Bromont, montagne d'expériences, au milieu des bénévoles en train d'organiser leurs affaires... je me dis que c'était peut-être un peu tôt finalement! J'en profite néanmoins pour m'inscrire au Demi-Marathon des Érables qui aura lieu en avril, car ils offrent pour la première fois une distance de 42.2 km et je crois que le timing sera parfait avec mon entraînement... c'est pas évident de prévoir tellement à l'avance, mais les prix montent si on s'inscrit plus tard. De toute façon ça me donnait droit à un t-shirt gratuit, alors au pire j'aurai quelque chose! :D

L'ambiance s'installe peu à peu sur le site de départ et la foule grossie, cette 3e édition de la course accueillera plus de 3500 participants en plus des 300 bénévoles. Comme le matin est plutôt frais (ça passera de -2°C à 5°C), plusieurs personnes attendent dans leur auto pour se garder au chaud. Trop de gens tentent de venir à la dernière minute et les départs doivent tous être repoussés de 30 minutes car il y a un bouchon de circulation et il manque des coureurs... on patiente un peu plus longtemps!

Dès le départ j'ai une pensée qui me viendra souvent en tête pendant la course : « Bromont, comme tu as de belles côtes » ! Ça commence en grande avec une montée sur environ 600-700 mètres, le rythme et la difficulté s'installent tout de suite et tous respirent déjà bien fort lorsqu'on aperçoit la pancarte de borne kilométrique nous indiquant « 1 / 30 ». Je demande à la blague si ça n'indiquerait pas plutôt la première de trente côtes, et quelqu'un me répond bien sérieusement : « non, il y en aura bien plus que ça » ! De toute façon j'ai mangé des côtes levées la veille, je devrais donc être bien préparé. ;-)

Les paysages de la région sont magnifiques, et plusieurs personnes sortent de leur demeure pour nous encourager. Le parcours se déroule sur des routes parfois asphaltées, parfois en terre battue. Il y a une belle quiétude dans le coin, on passe devant plusieurs petits étangs et lacs, et il y a peu d'autos malgré que les routes ne soient pas fermées à la circulation.

L'info-lettre de la course nous indiquait : « Les parcours sont très ardus: il y a plusieurs côtes abruptes, et il est NORMAL que vous les marchiez ! Ne partez pas rapidement, et courez plus lentement qu'à l'habitude, vous aurez besoin de vos jambes et de votre souffle jusqu'à la fin ! ». Ils n'avaient vraiment pas tort au niveau de la difficulté! En effet la plupart des gens marchaient les montées, de mon côté j'ai décidé d'essayer de toujours les courir même si je semblais parfois avancer à pas de tortue, et j'étais plutôt fier d'avoir réussi à courir sans arrêt la méga-côte-très-apique-qui-ne-finissait-plus du 10e kilomètre... mais cette fierté s'est éclipsée à la côte du 20e kilomètre, quand j'ai dû faire comme les autres coureurs et marcher un peu dans la montée! Il faut dire que je vais trouver les derniers 10 km vraiment difficiles, ils avaient raison de nous avertir de garder nos forces! On a eu droit à un shooter de bière au 24e kilomètre ainsi qu'à la fin du parcours (je crois que ça venait des Brasseurs de West Shefford)... je n'étais pas trop certain de vouloir en boire pendant la course, mais finalement elle était vraiment bonne et très bienvenue!

J'ai été agréablement surpris de terminer sous la barre des trois heures avec un tel parcours, et j'ai évidemment profité des festivités d'après-course par la suite. Pour citer les organisateurs : « Les Courses Gourmandes sont fidèles à leur tradition ! Pour une troisième année consécutive, les coureurs recevront une portion de chili à la viande ou végétarien cette fois-ci préparée par l'Érablière la Grillade de Granby. Un petit pain pita sera également offert en accompagnement. Les dents sucrées ne seront pas en reste; l'Érablière la Grillade offre une pointe de leur délicieuse tarte au sucre à tous les coureurs ! Bien évidemment, les microbrasseries de la région seront à l'honneur. Vous pourrez donc déguster une bière bien méritée provenant du Restaurant le Brouemont ou des Brasseurs de West Shefford (opéré par le Edgar Hyperlodge). De plus, Cidre McKeown offrira un verre de cidre à tous les coureurs! ».

J'ai appris le lendemain qu'un ancien collègue ainsi qu'un couple d'amis participaient aux épreuves des 10 et 21 km, mais je n'ai pas eu la chance de les apercevoir... il faut dire qu'il y avait une belle foule! Je suis finalement très content d'avoir participer à cet événement, je serai fin prêt pour mon prochain défi : le marathon de Philadelphie!

Retour au blogue

1 2
3 4
5 6
7 8
9 10
11 12
13 14
15 16
17 18
19 20
21 22
23 24